13 septembre 2009

Celle qui voulait se marier

un dimanche soir sur la terre :

Et ils vécurent heureux et eurent de nombreux enfants.

ou pas

Il y a des jours, des semaines, et des mois comme ça, où l'on s'obstine gentiment à demander sa main au tôtre qui est le nôtre de bien vouloir nous épouser, parce qu'au final on sait pertinemment que l'on est la femme de sa vie.
On est jolie (c'est lui qui le dit), on est désirable (il le dit aussi), on est intelligente (ça on le sait mais lui aussi le dit), on est drôle (toujours lui), on fait de lui l'homme le plus heureux de la terre, celui qui n'a jamais été aussi heureux avec une autre, blablablablablablablabla.

Tout cela nous amène donc à penser qu'il va forcément dire oui.

Et bien non.

La première fois nous nous sommes dis qu'il avait cru à une blague, la deuxième fois aussi.

Et puis on a compris. Au bout de la environième 150ième fois...

Et puis, le mâle avec son tact habituel à eu les deux petites phrases de trop.

Avec machine on avait décidé le lieu

Avec l'Autre, c'était le 10 juillet 2010

Fracture du muscle cardiaque.
Connections synaptiques au bord de la rupture
Mâchoires bloquées
Respiration contrariée

On se rappelle la discussion du matin qui portait sur "tu comprend ma chérie, j'ai peur de m'engager, et je pense qu'on devrait attendre encore un peu"

On continue à ranger ses sous-vêtements comme si de rien, on n'en pense pas moins.

On ne pense pas moins à l'autre conasse à moitié frigide, 100 % acariâtrement chiante, munie d'une botte de paille en guise de cheveux et MOCHE de surcroît qui lui a servi d'ex.

On a envie de lui dire : je vais te tuer et t'enfoncer le fer à repasser dans la gorge

On répond très sobrement : il serait temps d'envoyer les faire-parts

L'imbécile rigole. Il rit. Bêtement. On le hait

Les garçons sont des imbéciles

Et moi je suis une imbécile aussi. Imbécile de le demander en mariage (non mais vraiment), imbécile de continuer après un premier refus (l'obstination est mauvaise pour la santé), imbécile de lui en vouloir de si peu réfléchir avant de parler.

Les garçons sont de grands enfants

De toute manière c'est décidé, si un jour il me demande

je dis NON

Ca lui apprendra à pas vouloir m'épouser

Posté par mifiguemiraisin à 22:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Celle qui voulait se marier

    je t'aime

    Posté par Fontangette, 06 juin 2010 à 16:09 | | Répondre
Nouveau commentaire